Les mois de la terrasse - Union-materiaux


Les 3 exigences de résultats de la RT 2012


ImprimerEnvoyer

Le grenelle de l'environnement 2012Exigence de consommation : cep ≤ Cep max

Cep = Consommation maximale d'énergie primaire. Pour définir le Cep max du bâtiment à construire, des coefficients de modulation sont appliqués à la valeur de référence (50 kWh/m2/an) et prennent en compte le type de bâtiment, la localisation géographique, l'altitude, la surface du logement, les émissions de gaz à effet de serre des énergies utilisées.

Exigence d'efficacité énergétique du bâti : Bbio ≤ Bbio max

Bbio = besoin bioclimatique
La valeur maximale autorisée tient compte d'une valeur moyenne du Bbiomax définie par type d'occupation du bâtiment et de sa catégorie et pondérée par la localisation géographique, l'altitude, la surface du logement.

Exigence de confort en été : Tic ≤ Tic ref

Tic = Température intérieure conventionnelle
Il est indispensable de prévoir à la conception une orientation optimale pour garder la fraîcheur en été, prendre en compte la distribution des baies vitrées (surfaces, orientations), les protections solaires, l'aération des espaces et l'inertie thermique. La RT 2012 impose un bon niveau de confort en été sans recourir à un système actif de refroidissement.
La valeur dépend du type d'occupation et de la localisation (zone climatique, altitude, proximité de zones de bruit).

Les logiciels utilisés pour réaliser les calculs de Cep, de Bbio et de Tic devront avoir été évalués par le ministre en charge de la construction et de l'habitation et par le ministre en charge de l'énergie. Le moteur de calcul est le même pour tous les éditeurs de logiciels.

Les nouvelles zones climatiques

Les zones climatiques sont une variable, elles ont une incidence sur toutes les formules de calcul, ainsi que l'altitude.

Le grenelle de l'environnement 2012

Les valeurs de référence sont pondérées par un coefficient de rigueur climatique qui varie de 0,8 à 1,3. Ce coefficient augmente de 0,2 de 400 à 800 m d'altitude et de 0,4 au-delà de 800 m d'altitude.

Les exigences de moyens pour garantir la qualité de mise en oeuvre

Conception bioclimatique (forme, inertie, orientation du bâtiment).

  • Traitement de la mitoyenneté (pièce à occupation continue et discontinue).
  • Traitement des ponts thermiques significatifs (global et liaison plancher/ façade).
  • Le test d'étanchéité à l'air du bâtiment?
  • La mise en place de protections solaires pour les locaux de sommeil (confort d'été).
  • Privilégier l'éclairage naturel, avec une surface minimale pour les baies vitrées (1/6 de la surface habitable).
  • Compteur énergétique nouvelle génération, information par énergie, par zone, par période.
  • Le recours aux énergies renouvelables (EnR).

Les solution EnR (Energie renouvelable) possibles :

  • Eau chaude sanitaire solaire thermique.
  • Etre raccordé à un réseau de chaleur alimenté à plus de 50% par une EnR ou de récupération.
  • La contribution des énergies renouvelables au Cep est supérieure ou égale à 5 kWhEP/(m2.an).
  • Les solutions alternatives : eau chaude sanitaire avec chauffe-eau thermodynamique ou chauffage et/ou eau chaude sanitaire avec chaudière à micro-cogénération.

Prise en compte de la production locale d'électricité :
pour les bâtiments à usage d'habitation, bonus Cepmax de 12 kWhEP/(m2.an) avant déduction de la production d'électricité à demeure.